Première allogreffe de moelle osseuse pour un enfant atteint d’aplasie médullaire réussie au Centre Hospitalo-Universitaire Ibn Sina de Rabat

premiere allogreffe chuis ban

Une grande réussite pour l’équipe médicale du Service d’Hématologie et d’Oncologie Pédiatrique (SHOP) du CHU Ibn Sina de Rabat, dirigée par Pr Laila HESSISEN, après la réalisation d’une allogreffe osseuse à un enfant âgé de 8 ans.

Avec le soutien et l’appui continu de la direction du CHUIS à sa tête le Pr Abdelkader ERROUGANI et des équipes administratives et médicales de l’Hôpital des Enfants, l’équipe du SHOP a réalisé, avec succès, une allogreffe de moelle osseuse chez un enfant suivi pour aplasie médullaire très sévère.

Pour rappel, le service a déjà réalisé plusieurs autogreffes ainsi qu’une allogreffe en 2018 chez un patient atteint de déficit immunitaire sévère.

L’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ou de moelle osseuse est une technique thérapeutique qui consiste à prélever de la moelle osseuse ou des cellules souches de moelles osseuses chez un donneur ou autre, suivi d’une transfusion de ce prélèvement chez le receveur.

Cette opération nécessite un équipement adapté et un long travail pré et post-greffe vue la déficience du système immunitaire et les risques hémorragiques chez les enfants atteints d’une aplasie médullaire. Il faut préparer le patient et son accompagnant pour prévenir les risques infectieux avant l’intervention, et une fois la greffe réalisée, une longue période de soins dans un milieu stérile s’impose, le temps que le corps du patient récupère sa fonction normale de production des cellules sanguines.

Par conséquent, la greffe réalisée a permis de transférer à l’enfant, des cellules souches sanguines, qui ont été recueillies par prélèvement de moelle chez sa sœur qui a le même groupe sanguin et une identité HLA (Human Leucocyte Antigen) complète identique après avoir confirmé son état de donneuse au Tribunal de première instance de Rabat.

premiere allogreffe chuis1

Admis à l’hôpital pour une allogreffe, le jeune enfant en est sorti rétabli et en bonne santé Jeudi 13 Août 2020 grâce aux efforts du staff médical et infirmier encadré par Pr. Maria EL KABABRI, Professeur de Pédiatrie, et à la contribution des autres services du CHUIS (administration, service de transfusion, immunologie, pharmacie …)

Un moment important dans l’histoire de la transplantation d’organe au Maroc et ce n’est qu’une première étape d’une longue série d’allogreffes programmée en fonction des moyens humains et techniques disponibles.

Plan de Situation

  © 2017  - Centre Hospitalo-Universitaire Ibn Sina - CHUIS